2016 un passé pas si lointain

Si D. Trump a manifestement été battu, il convient de se rappeler qu’il y a quatre ans, perdant le vote populaire, ce qu’il a toujours eu en travers de la gorge, il avait cependant été élu ce dont il se rengorgeait bruyamment. Il est vrai qu’il avait alors prouvé que l’on pouvait, sans expérience politique, mais fort d’une notoriété médiatique s’imposer comme le représentant d’un parti (les Républicains), remporter une élection (au mode de scrutin pas toujours évident à comprendre pour nous français, mais seul le résultat compte) et se maintenir au pouvoir avec le nombrilisme et l’égocentrisme comme seules boussoles politiques et la loyauté à sa seule personne comme unique conception de l’intérêt général.

(Lire plus…)