Penser est une lutte avec la langue (L Wittgenstein)

Les avocats partagent avec les prêtres la particularité d’être investi d’un secret qui fait partie de leurs attributs professionnels indiscutables. On peut leur parler, se confesser, s’épancher, s’incriminer, avouer, se plaindre, morigéner… tout ce qui est dit à son avocat restera entre lui et vous. Ce secret professionnel qui rassure et qui justifie aussi l’existence même de la profession d’avocat et la relation si particulière qui peut dès lors se nouer entre le conseil et son client on pouvait le penser unique, singulier, immuable et inviolable. La dernière proposition de notre Garde des Sceaux (et encore récemment avocat) vient semer un doute, ce secret professionnel serait-il comme la Covid doté de variants qui nous dessineraient le tableau d’un secret mouvant au gré des circonstances.

(Lire plus…)