La fraude au président, arnaque financière ou prédation économique ?

Bien que penché depuis longtemps sur les actes de malveillance et les guerres informationnelles, parmi les agissements relevant de l’encerclement cognitif (pour reprendre un terme cher à notre ami Christian Harbulot) se trouve un délit hybride – comme beaucoup de faits qui se rencontrent sur le terrain de la guerre économique – qui est la « fraude au président » ou encore le faux ordre de virement (ou « FOVI »).

De telles actions illégitimes portent gravement préjudice à de nombreuses entreprises chaque année, à l’instar des ransomware qui relèvent de la cyberdélinquance. Pour les assurances, ce risque est devenu un fléau très important, susceptible d’assécher les liquidités d’une entreprise, déjà fragilisée en cette période de crise sanitaire.

Nous en faisons ci-après une analyse sous l’angle de l’intelligence économique.

(Lire plus…)